VOTEZ JAURÈS

Lire l'article d'Isamar - Jaurès quelque chose à vous dire

Nous serons au 1er Mai, place Saint-Paul à Liège...

 

... où vous pourrez vous procurer nos badges !

 

 

La parole de Jean Jaurès est toujours d'actualité car les combats qu'il menait ne sont pas encore gagnés : le respect universel de l'intégrité des êtres humains, une république sociale à laquelle tous les citoyens sont appelés à participer au quotidien, une fiscalité au service de la redistribution équitable des richesses, du travail pour tous dans le respect de la dignité de chacun, une école et une presse libres des intérêts économiques, la suppression de la Bourse, un système pénal libéré de la justice de classes, une éthique de l'action publique, le pouvoir de la pensée et de l'idée sur la fatalité. Vous en demandez encore ? Écoutez Jaurès, il a quelque chose à vous dire.

 

 

 

Spéciale dédicace à ceux, parmi les élus socialistes, qui dévoient le mot et le déracinent, qui l'emballent dans un packaging de grand marché, qui l'administrent et le gèrent avec la même boîte à outils que la droite libérale et conservatrice. Socialistes ? Alors cessez de l’être à moitié. A moitié érodés, à moitié engagés, à moitié compétents... Réveillez-vous ! Ressourcez-vous chez Jean Jaurès, inspirez-vous de lui pour « aller à l'idéal en passant par le réel » et pour dire NON, même quand c'est difficile. Désertez l'autisme de la fonction pour lui préférer la vigueur du combat dans une aventure collective génèrant la créative colère. Nous réclamons du courage et de l'intégrité de la part de celles et ceux qui ont choisi de nous représenter dans les tribunes. Gens de gauche molle, cessez de faire vos mi-Jaurès !

 

 

 

Estomaqués par les transferts croissants de richesses dans le sens contraire des aiguilles du monde, par la régression généralisée des droits à la production et à la circulation (des personnes, des biens, des idées, des semences,...), par le (gas)pillage des ressources et l’impunité des délinquants de la finance, de plus en plus de citoyens ne se satisfont pas des discours progressistes et des appels à la patience. Jean Jaurès peut nous inspirer dans notre révolte car il agissait sans violence mais avec obstination, sans démagogie mais avec raison. Il s'informait, prenait position, argumentait, fédérait, ne fléchissait jamais quand il s'agissait de justice et d’humanité. Comme lui, hissons haut la barbe !

 

 

 

Spéciale dédicace «artistes» qui embellissent le monde, transforment la pensée, résistent à la fatalité, inventent l’avenir. Artistes que des enragés de la procédure et du contrôle harcèlent en nuisant gravement aux conditions nécessaires à la création. Artistes qui ont le choix de se noyer dans le toc et le bling-bling ou de disparaître. Une société qui étouffe la créativité creuse sa tombe. Jean Jaurès était un grand amateur d’art et un ardent défenseur des avant-gardes. Il était également poète. Jaurès voulu être un artiste...

Après le 1er Mai, nous vous donnons rendez-vous
le 21 juin au Hangar !

 

 

Informations supplémentaires